croixdusud.info Nouvelle-Calédonie
Lire aussi l'histoire de la mine Pilou

Les Mines de Cuivre de Balade et Murat-Bruat

Mine BaladeLa mine Balade dans les années 1870. 300 forçats y furent employés, reconnaissables à leur blouse et leur chapeau de paille. Ils furent ensuite envoyés dans l'enfer des moustiques de Pilou. (la gravure est reproduite dans le Mémorial Calédonien d'où elle est extraite).

La mine de cuivre "Balade" est découverte en 1872 dans un ruisseau ( maintenant dénommé Creek Balade au Nord d'Ouégoa et au pied du col d'Amoss) par les prospecteurs Streiff, Bailly, Malartin et Pecquiller. Cela suscita d'autres découvertes car le cuivre se vendait un bon prix. En 1873 on comptait 18 sociétés visant l'exploitation des nombreux indices découverts dans la même région tels Sentinelle, 26eme soldat, Pondelaï, etc.

La même année John Higginson et William Morgan se rendent acquéreurs de la Balade. L'exploitation débute en décembre 1873. Le minerai du début était trés riche, 37 t extraites la première année auraient atteint 30 et 40 % de cuivre! En 1874, 665 tonnes sont extraites. En 1875 1340 t. En 1877, 4622 t. Il y avait alors 250 mineurs principalement anglais à Balade.

Le minerai aprés triage et lavage était transporté jusqu'à Pam, à l'embouchure du Diahot, d'où il était embarqué sur des voiliers qui l'emmenaient à Newcastle (Australie) où s'effectuait la fusion.

En 1878 John Higginson met en place un groupe de 300 forçats loués pour un prix symbolique par l'administration péntentiaire en dédommagement de l'échec de l'usine sucrière de Bacouya où elle avait failli à ses engagements. Grâce aux "forçats de Balade" la production passe en 1879 à 7741 t à 18% de cuivre.

En 1883 la production est tombée à 2671 t. La mine est alors à 212 m de profondeur. La compagnie ouvre la Murat en 1884. Il existe aussi du cuivre dans la concession Bruat au dessus de la Murat l'ensemble pouvant être exploité de façon groupée. La Murat est située un kilomètre en amont de la Balade dans le même vallon. Une voie ferrée est construite pour descendre le minerai sur le carreau de la Balade et bénéficier de ses installations de triage.

Un peu plus tard dans l'année 1884 le cours du cuivre s'effondre (le cours du nickel aussi) et les deux mines doivent être fermer. C'est pourtant la même année que la mine "Pilou" est découverte est achetée par Higginson.

La Balade aura produit 40 000t de minerai contenant 6 000 t de cuivre. La Murat n'aura pas eu le temps de faire une production significative.

En 1929 la Société Minière du Diahot rachète les concessions et remet les installations en état. Elle ouvre 2 travers-bancs dans la Murat et plusieurs traçages. Il n'y aura pas de production car les cours du cuivre s'effondrent en 1930 et la Société Minière du Diahot cesse ses activités.

Sources : "Memorial Calédonien", Tome II, Ed. Glasser, Rapport sur les richesses minérales de la Nouvelle-Calédonie, Dunod, 1904. Infos. personnelles J.J. Espirat